La liposuccion

Renseignements pratiques
sur la liposuccion :

  • type : aspiration de la graisse
  • anesthésie: locale assistée, neuroleptanalgésie ou anesthésie générale
  • durée de l’intervention : 30 minutes à 2 heures
  • séjour : ambulatoire
  • désocialisation: 48 heures

Avantages: Elle élimine une grande partie de la graisse sous cutanée de manière presque définitive.

Liposuccion Suisse, France

QU’EST-CE QUE LA LIPOSUCCION?

La liposuccion permet de supprimer radicalement et définitivement les surcharges de graisse localisées qu’un régime alimentaire ou l’exercice physique, en règle générale, n’ont pas fait disparaître.

Par contre, la liposuccion ne constitue pas une méthode d’amaigrissement et son but n’est donc pas de maîtriser le poids du patient.

La liposuccion ne constitue donc pas un traitement pour l’obésité, mais elle cherche à sculpter la silhouette de façon harmonieuse et précise.

Lipoaspiration Genève, Suisse

Fiche technique:

 

LA LIPOASPIRATION

Le principe de la lipoaspiration (mis au point à partir de 1977 par Yves-Gérard ILLOUZ) est d’introduire, à partir de très petites incisions, des canules mousses, à bout arrondi, non tranchant, perforées à leur extrémité de plusieurs orifices. Ces canules seront connectées à un circuit fermé dans lequel sera créé une pression négative.

APPLICATIONS DE LA LIPOASPIRATION

La lipoaspiration consiste en la suppression d’excédents graisseux localisés qui généralement subsistent malgré un régime alimentaire ou la pratique de sports.

Cependant, elle ne se veut pas une solution pour maigrir et n’a pas pour objectif d’équilibrer le poids des patients : elle ne remplace en aucun cas une bonne hygiène de vie et ne représente pas non plus un moyen de lutter contre l’obésité.

La lipoaspiration consiste en l’aspiration du surplus de cellules graisseuses, sans traumatisme et en toute harmonie. Pour ce faire, le procédé (appliqué par Yves-Gérard ILLOUZ depuis 1977) est le suivant : des canules mousses à bout rond et non coupant sont introduites au niveau de minuscules incisions. L’extrémité de ces canules est trouée et connectée à un circuit fermé où une pression négative est générée.

Les cellules graisseuses n’ayant pas la faculté de se reproduire, toute récidive d’accroissement démesuré d’adipocytes est écartée.

La lipoaspiration peut être pratiquée sur de nombreuses zones corporelles : aux bras, aux chevilles, aux mollets, aux genoux, aux cuisses, à l’abdomen, aux hanches et, bien entendu, à la culotte de cheval. Grâce aux progrès techniques, son champ d’intervention s’étend désormais aussi au cou (double menton) et à l’ovale du visage.

Clinique esthétique Suisse : lipoaspiration

L’utilisation de fines canules a récemment permis d’améliorer le traitement de la peau située au-dessus de la région lipo-aspirée, particulièrement pour la liposuccion superficielle : la peau ne souffre plus de cette pratique, la liposuccion superficielle provoque au contraire une rétraction de la peau, améliorant nettement l’aspect cutané.

Même si la lipoaspiration est devenue très banale depuis quelques années, il faut tout de même rester conscient qu’elle demeure une opération chirurgicale à part entière. Le recours à un chirurgien plasticien ayant les compétences et une formation spécifique pour pratiquer cette intervention, notamment dans un environnement chirurgical, est incontournable.

L’assurance-maladie ne prend pas en charge le traitement du surplus graisseux localisé.

Lipoaspiration Genève, Suisse

 

PHASE PRÉ-OPÉRATOIRE

Une consultation avec le médecin anesthésiste est prévue au plus tard deux jours avant l’opération.

Au préalable, un bilan pré-opératoire est réalisé afin de vérifier qu’aucune contre-indication ne vienne contrarier l’intervention.

Afin d’éviter tout problème de cicatrisation, il est préconisé de cesser de fumer au minimum un mois avant et un mois après l’opération.

Il est formellement interdit de prendre des médicaments composés d’aspirine au cours des dix jours précédant l’opération.

Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les dix jours précédant l’intervention.

Il faut éventuellement rester à jeun (aucune alimentation solide ou liquide) six heures avant l’opération, selon l’anesthésie pratiquée.

ANESTHÉSIE ET HOSPITALISATION

CARACTÉRISTIQUES DE L’ANESTHÉSIE :

En fonction du travail à effectuer, la lipoaspiration peut nécessiter une anesthésie locale, une anesthésie dite vigile (sous-anesthésie locale accompagnée de tranquillisants administrés par voie intraveineuse), ou une anesthésie générale, voire une sous-anesthésie loco-régionale (péridurale ou rachianesthésie).

L’anesthésiste et le chirurgien échangeront avec vous pour choisir une anesthésie adaptée.

TYPE D’HOSPITALISATION :

Le volume de la masse graisseuse à retirer détermine le temps d’hospitalisation qui peut varier de quelques heures pour une petite intervention (anesthésie locale pratiquée) à un ou deux jours pour une intervention plus lourde (anesthésie générale pratiquée).

L’OPÉRATION

La technique utilisée est déterminée en fonction de chaque cas et selon le chirurgien intervenant dans le but de parvenir aux meilleurs résultats. Le procédé habituel reste le même.

De courtes incisions de trois ou quatre millimètres sont pratiquées, généralement dissimulées dans un sillon naturel pour rester discrètes.

L’excédent graisseux est traité superficiellement comme en profondeur : des canules mousses aspirent la graisse tout en respectant les nerfs et les vaisseaux grâce à un ensemble régulier de tunnels.

La qualité du résultat dépendra surtout du respect de la quantité de cellules graisseuses aspirées en fonction de la qualité de la peau située au-dessus de la zone traitée.

Une fois l’opération terminée, un bandage modelant est posé, parfois complété par une gaine de contention souple ou un panty.

En moyenne l’opération dure une ou deux heures. Mais comme elle dépend du volume graisseux et de la quantité de régions à traiter, elle peut nécessiter vingt minutes comme trois heures.