CONTACT TEL

L’abdominoplastie

Renseignements pratiques sur l'abdominoplastie

  • TYPE : retirer l’excès de peau et de graisse au niveau du ventre (petit tablier abdominal)
  • ANESTHÉSIE : général
  • DURÉE DE L’INTERVENTION : 2 ou 3 heures
  • SÉJOUR : ambulatoire ou 24h
  • DÉSOCIALISATION : plusieurs jours

LES AVANTAGES : Le résultat est spectaculaire et les muscles retendus.

Qu’est l’abdominoplastie? Il s’agit de l’ablation de la peau abîmée et distendue au niveau de la paroi abdominale.

Le but d’une telle intervention est d’enlever la peau la plus abîmée (distendue, cicatricielle ou vergeturée) et de retendre la peau saine périphérique.

On peut y associer dans le même temps le traitement d’une surcharge graisseuse localisée par liposuccion et le traitement de lésions des muscles abdominaux sous-jacents (diastasis, hernie).

Praticiens Clinique du Lac

CORRECTION CHIRURGICALE DE LA PAROI ABDOMINALE (PLASTIE ABDOMINALE)

Le but d’une telle intervention est d’enlever la peau la plus abîmée (distendue, cicatricielle ou vergeturée) et de retendre la peau saine périphérique.

  Application de la plastie abdominale

Une paroi abdominale disgracieuse est souvent source de complexes difficiles à supporter.

La chirurgie de cette région a été bouleversée depuis l’apparition de la lipoaspiration qui réduit considérablement les cicatrices et les conséquences d’une lourde opération.

Cette intervention n’utilise pas qu’une seule technique pour l’ensemble des cas. Elle nécessite une profonde analyse des lésions et une prise en compte de divers éléments: caractéristiques cutanées, volume de la graisse à retirer, état de la ceinture abdominale, morphologie des patients opérés. Le procédé est alors adapté à chaque cas.

Pour chaque demande de chirurgie de la paroi abdominale, deux possibilités s’offrent aux patients: une lipoaspiration abdominale, pratiquée de manière isolée, ou une plastie abdominale (abdominoplastie).

 Lipoaspiration abdominales
 PLASTIES ABDOMINALES (DERMI-LIPECTOMIES ABDOMINALES)

Si la peau comporte de nombreuses lésions et est très distendue (vergetures, cicatrices), la lipoaspiration seule n’est pas suffisante, une plastie abdominale est alors plus appropriée.

  OBJECTIFS ET PRINCIPES

Cette opération a pour but de retirer la peau disgracieuse (distension, vergetures, cicatrices) et de tirer la peau saine alentour.

Pendant cette intervention, on peut également procéder à une lipoaspiration afin de supprimer l’excédent local de graisse et traiter les muscles inférieurs de la ceinture abdominale qui sont abîmés (diastasis, hernie).

Déroulement de l'opération

  PHASE PRÉ-OPÉRATOIRE

Une consultation avec le médecin anesthésiste est prévue au plus tard deux jours avant l’opération.

Au préalable, un bilan pré-opératoire est réalisé afin de vérifier qu’aucune contre-indication ne vienne contrarier l’intervention.

Afin d’éviter tout problème de cicatrisation, il est préconisé de cesser de fumer au minimum un mois avant et un mois après l’opération.

Dans le cas d’une éventuelle contraception orale, il peut être demandé d’en suspendre la prise afin d’écarter tout risque, surtout en cas de troubles de la circulation sanguine et de coagulation ou d’obésité.

Il est formellement interdit de prendre des médicaments composés d’aspirine au cours des dix jours précédant l’opération.

  ANESTHÉSIE ET HOSPITALISATION

Une anesthésie générale est quasiment toujours nécessaire pour une plastie abdominale: endormissement pendant toute la durée de l’opération.

  TYPE D’HOSPITALISATION:

Un à cinq jours d’hospitalisation sont habituellement requis.

  L’OPÉRATION

La technique utilisée est déterminée en fonction de chaque cas et selon le chirurgien intervenant dans le but de parvenir aux meilleurs résultats. Le procédé habituel reste le même.

Comme évoqué précédemment, on procède tout d’abord au tracé des incisions qui est réalisé en fonction de l’endroit et du volume de la peau abîmée. La cicatrice sera proportionnelle à la quantité de tissus supprimés.

L’excédent de graisse est retiré par lipoaspiration et on remet en tension les muscles distendus.

Une fois l’opération terminée, un bandage de soutien est posé, parfois complété par une gaine de contention.

Il faut compter une heure et demie à trois heures pour cette intervention, en fonction du volume de travail nécessaire.