Boutique
Diag.Diagnostique Capillaire en Ligne
  Rendez-vousR.D.V.
  • Français
RDV TEL

Quelles solutions existent pour remédier à l’alopécie féminine ?

  • En moyenne, toute femme perd entre 40 et 100 cheveux chaque jour, mais il faut vous inquiéter lorsque vous vous apercevez que la chute s’intensifie. En cas de chute de cheveux massive, on parle alors d’alopécie ou calvitie. L’alopécie chez la femme peut avoir des causes multiples, une consultation avec les médecins de la Clinique du Lac permet d’identifier l’origine de la perte capillaire et de mettre en place le traitement approprié. La photothérapie par LED, des injections, une greffe ou un implant de cheveux peuvent être envisagés.

     

Qu’est-ce que l’alopécie ?

L’alopécie est le terme général qui désigne la chute de cheveux, quelle qu’en soit la cause. La perte de cheveux chez la femme peut être diffuse comme dans l’alopécie androgénétique, en plaques comme dans la pelade ou totale après certaines chimiothérapies.

Nombreuses sont les femmes qui doivent faire face à une chute de cheveux à différents moments de leur vie. L’alopécie féminine passagère ou chronique est principalement due à des bouleversements hormonaux : grossesse, accouchement, ménopause…

D’autres facteurs interviennent dans la chute de cheveux chez la femme : les troubles alimentaires, le stress intense, l’utilisation de cosmétiques non adaptés ainsi que les techniques de coiffure agressives (lissages, colorations, décolorations…). Les changements de saison et de climat peuvent aussi accélérer la chute des cheveux, surtout s’ils sont déjà fragilisés.

L’alopécie androgénétique féminine concerne près d’une femme sur cinq à l’âge de 40 ans et son impact au niveau psychologique est important : elle entraîne un préjudice esthétique très variable en fonction de son intensité. Une consultation médicale et un examen capillaire (cuir chevelu et cheveu) sont conseillés pour confirmer l’origine androgénique de la perte capillaire et établir le traitement le plus adapté.

Quels sont les traitements qui permettent de lutter contre la chute des cheveux ?

Les praticiens de la Clinique du Lac vous reçoivent en consultation pour déterminer la ou les causes de votre alopécie, écarter certaines maladies et vous conseiller sur les différentes solutions pour remédier à cette perte de densité capillaire.

La photomodulation LED

La photomodulation consiste à exposer le cuir chevelu à la lumière LED pour freiner la chute des cheveux. La biostimulation par LED est une stimulation des mitochondries de nos cellules par une lumière froide. Cette technique active le métabolisme cellulaire, augmente l’oxygénation des tissus et stimule les fibroblastes, ces cellules fabriquant le collagène et autres substances de soutien de la peau. La photothérapie par LED permet de densifier et de stimuler la pousse des cheveux.

Les injections

La mésothérapie du cuir chevelu

Le traitement par mésothérapie consiste à injecter une association d’acide hyaluronique, acide folique, biotine, et complexe vitaminique restructurant dans le derme du cuir chevelu. Il stimule efficacement la croissance et la force des cheveux. La mésothérapie est indiquée en cas de diminution de la densité capillaire, de cheveux cassants et d’irritations du cuir chevelu.

Le traitement PRP pour les cheveux 

Le PRP utilise les facteurs naturels du sang pour engendrer un rajeunissement cellulaire. En pratique, on prélève au patient une petite quantité de sang qui est ensuite centrifugée pour isoler un concentré leuco-plaquettaire et du plasma. Les éléments sont réinjectés dans les tissus qu’on veut stimuler au niveau du cuir chevelu. Les cheveux deviennent plus souples et soyeux, la repousse est stimulée. Le PRP est le traitement le plus naturel pour retrouver une chevelure de bonne qualité.

La greffe de cheveux FUE ou implant capillaire

La greffe de cheveux FUE (Follicular Unit Extraction) est une microgreffe de cheveux pour le traitement de la calvitie partielle ou de la perte de densité de la chevelure. Le résultat est très naturel, sans cicatrice visible. Le prélèvement des bulbes se fait sur les zones donneuses au moyen d’un micro-punch motorisé de moins d’un millimètre de diamètre. Les follicules sont ensuite réimplantés sur les zones dégarnies. L’intervention est relativement longue, mais elle est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale. La repousse commence 3 mois après l’intervention. Pour une meilleure prise et une repousse plus rapide, on peut recourir à la technique PRP en complément.

 

Vous perdez beaucoup de cheveux ? N’attendez pas que la situation s’aggrave, prenez rendez-vous avec les spécialistes de La Clinique du Lac.