Boutique
Diag.Diagnostique Capillaire en Ligne
  Rendez-vousR.D.V.
  • Français
RDV TEL

Quels sont les traitements pour une cicatrice chéloïde ?

Vous possédez une cicatrice chéloïde dont l’apparence ou l’emplacement vous gêne ? Si la plupart des cicatrices ont une évolution favorable et s’atténuent avec le temps, certaines présentent un aspect en relief très prononcé, à la suite d’une anomalie dans le processus de cicatrisation. Les médecins et chirurgiens de la Clinique du Lac vous reçoivent en consultation pour examiner votre ou vos cicatrices chéloïdes. Selon votre cas, ils pourront vous recommander le traitement de votre cicatrice au laser ou une autre option thérapeutique.

 

Comment reconnaître une cicatrice chéloïde ?

Une cicatrice chéloïde est une tumeur fibreuse bénigne de la peau. Les chéloïdes se développent sur une lésion de la peau à la suite d’un traumatisme, d’une intervention de chirurgie, d’une coupure, d’une brulure ou de boutons d’acné. Elles se forment pendant une cicatrisation anormale de la plaie. Elles peuvent continuer à évoluer et se développer pendant plusieurs années.

Les chéloïdes sont des cicatrices en relief, elles sont fermes au toucher et leur aspect luisant. Leur couleur varie selon la carnation du patient, du rose chair jusqu’au brun foncé, en passant par le rouge et le violet. Elles s’étendent au-delà des limites de la lésion d’origine, parfois sur plusieurs centimètres. Ces cicatrices ne sont généralement peu voire pas douloureuses, mais elles peuvent occasionner des démangeaisons.

Une cicatrice chéloïde se rencontre plus fréquemment sur la partie supérieure du corps et elle concerne souvent les oreilles, le cou, les épaules… Elle touche plus particulièrement les enfants, les adolescents et les jeunes adultes, de même que les personnes présentant un fort terrain allergique ou dont la peau est pigmentée.

Les cicatrices chéloïdes peuvent être confondues avec les cicatrices hypertrophiques qui présentent elles aussi une épaisseur anormalement importante. Les cicatrices hypertrophiques régressent au bout de plusieurs mois, ce qui n’est pas les cas des cicatrices chéloïdes. Grâce à un examen clinique, votre médecin peut vous aider à distinguer entre les deux et vous recommander le meilleur traitement, selon le type de cicatrice que vous présentez.

Comment se forme une cicatrice chéloïde ?

En phase de cicatrisation, les fibroblastes, cellules de la peau, fabriquent du collagène pour permettre à la peau de se reconstituer progressivement au niveau de la lésion. Si cette synthèse de collagène est trop importante, cela provoque une boursouflure fibreuse au niveau de la cicatrice qui s’épaissit et s’étend au-delà de la zone cicatricielle. Cette excroissance due à une prolifération anormale du tissu cutané ne présente pas de risque pour la santé, mais elle peut être disgracieuse et mal acceptée.

Si vous êtes sujet aux cicatrices chéloïdes, évitez les piercings et prévenez votre chirurgien avant toute intervention, qu’elle soit d’ordre médical ou esthétique.

Quel traitement pour ma cicatrice chéloïde ?

Autrefois, face à une cicatrice chéloïde, on recommandait systématiquement son ablation chirurgicale. Malheureusement, le risque de récidive est grand et certains patients voyaient leur cicatrice réapparaître, parfois plus saillante encore. L’exérèse intracicatricielle reste cependant la meilleure solution en cas de cicatrice chéloïde très étendue ou très volumineuse.

De plus en plus souvent, on utilise des traitements au laser combinés ou non à d’autres options thérapeutiques, comme les injections de corticoïdes, la radiothérapie, la cryothérapie ou encore certains médicaments… Quelle que soit la solution retenue, elle permet seulement d’améliorer l’aspect de la cicatrice, mais ne la fait pas disparaître complètement.

Comment se passe le traitement d’une cicatrice chéloïde au laser ?

Le principe du laser consiste à projeter un faisceau lumineux sur la cicatrice pour réduire l’excès de tissu cutané. Au contact de la peau, cette lumière se transforme en énergie et détruit la prolifération vasculaire localisée. Cette technique permet de réduire la taille et le volume de la cicatrice et de l’uniformiser.

Une séance de laser se déroule en cabinet, elle ne nécessite pas d’éviction sociale, vous pouvez reprendre vos activités quotidiennes après la séance. La peau est légèrement gonflée et rouge pendant quelques jours, pensez à bien vous hydrater. Plusieurs séances sont nécessaires pour obtenir un résultat visible.

Prenez rendez-vous avec les médecins de la Clinique du Lac pour déterminer les techniques à mettre en œuvre afin de prendre en charge votre cicatrice chéloïde et réduire très nettement son apparence.